Ressources
Minières

RDS L'or coule dans nos veines

[ONGLETS]
[ONGLET]Historique[/ONGLET]
[ONGLET]Travaux effectués[/ONGLET]
[/ONGLETS]
[CONTENUS]
[CONTENU]

Ancienne mine d'Or O'Brien

En 1924, les claims sont jalonnés par deux prospecteurs pour la compagnie « M.J.O’Brien Company Ltd » et la veine no1 est découverte par prospection. La mine O'Brien est donc découverte en 1924 durant la première période d'exploration dans la région. En 1925  le puits  d’exploration no1 a été foncé jusqu’à une profondeur de 110 pieds (33,5 mètres) et une période d'exploration intensive commençait. Le puits principal de production (puits no 2) a débuté en 1930 puis, fut approfondi en 1934 jusqu’à 2125 pieds. Un puits interne a été initié en 1941 et terminé en 1949. Il s’étend jusqu’à une profondeur verticale de 3450 pieds sous la surface. En 1933, la mine O'Brien entrait en production et fut exploitée jusqu'en 1956. Durant la période de 1925 à 1956, la mine a produit environ 1 310 356 tonnes courtes de  minerais à une teneur moyenne de 0.448 onces par tonnes  d’or (RPA, mai 2007). La mine a été fermée et les infrastructures de surface ont été démantelées en 1957.

Au début des années 1970, la propriété a été acquise par A.N. Ferris et Associés. Ils ont effectué un important programme de forage qui a conduit à un début de reconstruction des infrastructures de surface.  En 1977, Consolidated Goldfields Mining  acquière 51% d’intérêt dans le projet et la Darius Gold Mines Inc. est créée. Les niveaux supérieurs de la mine sont alors réhabilités et un nouveau concentrateur, d'une capacité de 200 tonnes courtes par jour, fut construit en 1977-1978.  Darius a traité un total d'environ 141 500 tonnes courtes de minerais  à une teneur de 0,12 on/tc avant sa fermeture en 1981 (RPA, mai 2007).

Sulpetro Minerals (devenu Novamin, puis Breakwater, puis Nyrstar) a acheté la propriété en décembre 1981, et l’a renommé « Division O’Brien ». L’intérêt initial était d’acquérir le moulin pour traiter son minerai provenant d'une propriété contiguë : Kewagama. En 1985 la mine O’Brien est à nouveau noyée et des levés géophysiques sont effectués. Durant la période 1986 à 1987 un programme de forage d’exploration teste les extensions est et ouest de la propriété et  conduit à la découverte du « Secteur 36E » située  à environ 2000 pieds (610 mètres) à l’est du puits principal de l’ancienne mine O’Brien. En 1988 des forages additionnels sont réalisés sur le Secteur 36E.

Breakwater acquière Novamin en 1989 et réalise des forages supplémentaires dans ce secteur, puis établit une première estimation de ressources minérales. Ces ressources ont toutefois, été estimées avant les Standards de divulgation de l’Instrument National 43-101.

En 1994, Radisson obtient une option d’acquisition de 50% de la propriété O’Brien. En 1999, la Société fait l’acquisition de 100% de la propriété O’Brien.

[/CONTENU]
[CONTENU]

Secteur Vieille O'Brien
Dès l’option d’acquisition en 1994, la Société mandate le géologue Jack Charlton, qui a travaillé dans les années 1980 à la mine O’Brien, pour mettre à jour les ressources et réserves minérales de l’ancienne mine O’Brien. (Source : Charlton, J.D., 1995 – O’Brien Reevaluation for Radisson Mining Resources, 1995). Cependant, ces ressources et réserves minérales ont été estimées avant les Standards de divulgation de l’Instrument National 43-101 et peuvent ne pas rencontrer de façon fiable les exigences du NI 43-101. Une personne qualifiée, indépendante et déclarée comme étant conforme à l'instrument national 43-101, n'a pas examiné les détails de ces estimations historiques. Radisson ne considère donc pas ces estimations historiques comme des ressources et réserves minérales courantes.

Ressources minérales historiques (Charlton, 1995)


 Dépôt Tonnes courtes Teneur (on/tc) Onces
Secteur Vieille mine O'Brien 539 327 0,21 110 786
Ces “ressources” sont de nature historique et on ne peut fonder une opinion adéquate sur celles-ci. Elles ne sont certainement pas conformes aux critères 43-101 actuels ou aux Standards et Définitions de l’ICM et elles n’ont pas été vérifiées afin de déterminer leur pertinence ou leur fiabilité. Elles sont incluses dans cette section à titre illustratif seulement et elles ne devraient pas être divulguées hors contexte.

[/CONTENU]
[/CONTENUS]